historique voilier eulalie paimpol

Dominique SICHER
38 ch.François Ollivier
22860 Plourivo
02 96 55 99 99

Contactez-nous

Historique

On pêche depuis très longtemps la sardine sur les côtes de la Bretagne atlantique. En 1910, ce sont 3 700 bateaux montés par près de 20 000 marins qui arment à la pêche sardinière entre Camaret et Le Croisic. Un personnel de 30 000 personnes, ouvrières et soudeurs, sans compter les corps de métiers maritimes, en dépend directement. On voit qu'il ne s'agit pas d'une activité négligeable.
Ce dynamisme, la richesse sardinière l'a canalisé vers les petits tonnages, le métier côtier, le travail précis. Ils ont produit un type d'embarcation d'une grande originalité, qui nous apparaît aujourd'hui étonnamment moderne.

De tout temps, ces bateaux ont été admirés des contemporains pour leurs qualités nautiques exceptionnelles, obtenues avec une remarquable économie de moyens.

 

 

En 1980, Yvon LE CORRE fait construire Eliboubane, un sardinier d'aujourd'hui, selon les plans d'un bateau du XIXè siècle.

En 1996, un particulier s'inspirera d'Yvon Le Corre et en reprenant fidèlement le plan de l'architecte naval datant des années 1900, donnera naissance au sardinier Marie-Elisabeth. Un charpentier de marine paimpolais, Klas Stelleman, rachètera, pendant l'été 2001, le sardinier qui devient " Eulalie ". Dominique Sicher, patron sur un thonier de 1940 depuis trois ans dans l'archipel de Bréhat, décide en accord avec ce charpentier, de le restaurer pour proposer au plus grand nombre de personnes de naviguer à l'ancienne dans cet écrin qu'est l'archipel de Bréhat et ses 96 îles.

 

 

 

 

 

 

 

Copyright © 2013. All Rights Reserved.